Scepticisme, Surnaturel et Mystifications: Le Fantastique dans la Prose Narrative de l'Age Classique (XVIIe-XVIIIe siecles)

Persistent Link:
http://hdl.handle.net/10150/195778
Title:
Scepticisme, Surnaturel et Mystifications: Le Fantastique dans la Prose Narrative de l'Age Classique (XVIIe-XVIIIe siecles)
Author:
Ferguson, Valerie Chantal
Issue Date:
2008
Publisher:
The University of Arizona.
Rights:
Copyright © is held by the author. Digital access to this material is made possible by the University Libraries, University of Arizona. Further transmission, reproduction or presentation (such as public display or performance) of protected items is prohibited except with permission of the author.
Abstract:
Les aspects fantastiques de la litterature narrative medievale (Dubost 1991) et Renaissante (Closson 2000) ont fait l'objet d'analyses recentes. L'age classique francais n'a encore donne lieu a aucune etude d'ensemble sur le sujet, alors que bien des textes qu'il a produits ont ete mentionnes comme des «precurseurs» de la litterature fantastique moderne. Mon projet se propose d'analyser quelques-uns des ouvrages les plus importants de la litterature consideree comme «pre-fantastique» en les reinserant dans leur temps pour considerer les problematiques ou discours qui les construisent, avant d'evaluer les rapports que ces ouvrages pourraient entretenir avec ceux de la periode qui suit.Le premier chapitre examine Le Comte de Gabalis (1670) de Montfaucon de Villars, ouvrage esoterique qui demystifie par le rire les croyances bibliques et la religion etablie, pour leur substituer "Nouveau Merveilleux" (Laufer) depouille d'un surnaturel sombre et demoniaque. Cet ouvrage a fait l'objet de nombreuses parodies en Europe, alimentant ainsi un debat toujours d'actualite trois siecles apres sa parution.Le deuxieme chapitre analyse L'Histoire des Imaginations Extravagantes de Monsieur Oufle (1710) de l'abbe Laurent Bordelon. Entre roman a  cle et allegorie, cet ouvrage est une critique virulente des superstitions, instruisant le lecteur par des discours philosophiques demystificateurs, tout en le divertissant par les extravagances du personnage principal, qui contiennent, en germe, bien des ingredients des mystifications du XVIIIe siecle.Le troisieme chapitre est une etude des Mystifications du sieur P, appendice au Supplement au Roman Comique de Scarron (1772) par Jean Monnet. Ces mystifications dont le dramaturge Poinsinet (1735-1769) a ete la victime denoncent de maniere burlesque la religion chretienne tout autant que les croyances au surnaturel. Ancrees dans le monde des theatres de la Foire, ces aventures offrent une reflexion sur les liens existant entre realite et illusion en cette fin de siecle.Les mystifications des XVIIe et XVIIIe siecles font, cette these le propose, le lien entre le fantastique medieval et celui du XIXe siecle. Le Diable Amoureux (1772) de Jacques Cazotte l'illustre en conclusion, en donnant naissance a  un genre dans lequel les angoisses et les doutes sont desormais interiorises.
Type:
text; Electronic Dissertation
Degree Name:
PhD
Degree Level:
doctoral
Degree Program:
French; Graduate College
Degree Grantor:
University of Arizona
Advisor:
Leibacher-Ouvrard, Lise H.; McGinnis, Reginald J.
Committee Chair:
Leibacher-Ouvrard, Lise H.; McGinnis, Reginald J.

Full metadata record

DC FieldValue Language
dc.language.isoFRen_US
dc.titleScepticisme, Surnaturel et Mystifications: Le Fantastique dans la Prose Narrative de l'Age Classique (XVIIe-XVIIIe siecles)en_US
dc.creatorFerguson, Valerie Chantalen_US
dc.contributor.authorFerguson, Valerie Chantalen_US
dc.date.issued2008en_US
dc.publisherThe University of Arizona.en_US
dc.rightsCopyright © is held by the author. Digital access to this material is made possible by the University Libraries, University of Arizona. Further transmission, reproduction or presentation (such as public display or performance) of protected items is prohibited except with permission of the author.en_US
dc.description.abstractLes aspects fantastiques de la litterature narrative medievale (Dubost 1991) et Renaissante (Closson 2000) ont fait l'objet d'analyses recentes. L'age classique francais n'a encore donne lieu a aucune etude d'ensemble sur le sujet, alors que bien des textes qu'il a produits ont ete mentionnes comme des «precurseurs» de la litterature fantastique moderne. Mon projet se propose d'analyser quelques-uns des ouvrages les plus importants de la litterature consideree comme «pre-fantastique» en les reinserant dans leur temps pour considerer les problematiques ou discours qui les construisent, avant d'evaluer les rapports que ces ouvrages pourraient entretenir avec ceux de la periode qui suit.Le premier chapitre examine Le Comte de Gabalis (1670) de Montfaucon de Villars, ouvrage esoterique qui demystifie par le rire les croyances bibliques et la religion etablie, pour leur substituer "Nouveau Merveilleux" (Laufer) depouille d'un surnaturel sombre et demoniaque. Cet ouvrage a fait l'objet de nombreuses parodies en Europe, alimentant ainsi un debat toujours d'actualite trois siecles apres sa parution.Le deuxieme chapitre analyse L'Histoire des Imaginations Extravagantes de Monsieur Oufle (1710) de l'abbe Laurent Bordelon. Entre roman a  cle et allegorie, cet ouvrage est une critique virulente des superstitions, instruisant le lecteur par des discours philosophiques demystificateurs, tout en le divertissant par les extravagances du personnage principal, qui contiennent, en germe, bien des ingredients des mystifications du XVIIIe siecle.Le troisieme chapitre est une etude des Mystifications du sieur P, appendice au Supplement au Roman Comique de Scarron (1772) par Jean Monnet. Ces mystifications dont le dramaturge Poinsinet (1735-1769) a ete la victime denoncent de maniere burlesque la religion chretienne tout autant que les croyances au surnaturel. Ancrees dans le monde des theatres de la Foire, ces aventures offrent une reflexion sur les liens existant entre realite et illusion en cette fin de siecle.Les mystifications des XVIIe et XVIIIe siecles font, cette these le propose, le lien entre le fantastique medieval et celui du XIXe siecle. Le Diable Amoureux (1772) de Jacques Cazotte l'illustre en conclusion, en donnant naissance a  un genre dans lequel les angoisses et les doutes sont desormais interiorises.en_US
dc.typetexten_US
dc.typeElectronic Dissertationen_US
thesis.degree.namePhDen_US
thesis.degree.leveldoctoralen_US
thesis.degree.disciplineFrenchen_US
thesis.degree.disciplineGraduate Collegeen_US
thesis.degree.grantorUniversity of Arizonaen_US
dc.contributor.advisorLeibacher-Ouvrard, Lise H.en_US
dc.contributor.advisorMcGinnis, Reginald J.en_US
dc.contributor.chairLeibacher-Ouvrard, Lise H.en_US
dc.contributor.chairMcGinnis, Reginald J.en_US
dc.contributor.committeememberZegura, Elizabethen_US
dc.identifier.proquest2621en_US
dc.identifier.oclc752259909en_US
All Items in UA Campus Repository are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.